TOUTES LES FILIÈRES AGRICOLES & AGROALIMENTAIRES DE LA COOPÉRATION
Céréales Cuma Distillerie Élevage Forêt & Bois Fruits & Légumes Oléiculture Viticulture
31.png

 

Consommons coopératif

En cette année 2016, qui arrive à son terme, nous faisons le choix réaffirmé de parler coopération. Ici, dans le grand sud de la France, l’Occitanie, bastion historique des coopératives viticoles, mais aussi dans le Jura, les fameuses fruitières, en Alsace ou dans les grandes plaines céréalières de la Beauce, sans oublier la Champagne, la nouvelle Aquitaine…

La Coopération participe au maintien du tissu rural et aux emplois de femmes et d'hommes passionnés, bien souvent, par leur métier.Elle garantit une activité avec le respect équitable des fruits du travail, l'échange d'expériences, un projet collectif au service du «chacun pour tous et tous pour chacun» (façade de la coopé de Maraussan).

Coop de France a choisi de promouvoir notre système mutualiste «particulier» qui repose sur des valeurs, Solidarité, Equité, Responsabilité et Transparence – SERT - que nous, citoyens recherchons aujourd’hui dans notre monde bouleversé. Bien souvent la fin d’année nous rappelle ce que Société veut dire.

L’individualisme, chacun pour soi, porté par les tenants de certains discours, a créé des fossés d’incompréhension, donc de rejet, entre ceux qui ont les capacités requises à «gagner» de l’argent, du pouvoir et de la liberté... et ceux qui, sauf à se rassembler, accusent le coup et ne récupèrent que des miettes. Le repli sur soi avance!

  

En affichant «consommons coopératif» nous pensons qu’il convient de revenir à de l’action collective pour promouvoir l’excellence des produits des associés coopérateurs, créateurs de marques identitaires. Elles doivent être repérables au sein de nos boutiques de la coopération (plus de 300 en Région Occitanie : quel réseau de communication coopérative!) ou dans les enseignes et réseaux de la Distribution, petite ou grande.

D’autre part, «consommons coopératif» c’est aussi s’appuyer sur notre gouvernance particulière qui fait de chaque coopérative, un lieu de droits et devoirs spécifiques qu’il convient de rappeler à tous, des dirigeants mandatés et salariés aux associés coopérateurs, porteurs de mandats.

La complexité de nos filières, les concurrences nationales et internationales, le combat permanent pour la répartition équitable de la marge, encadrent notre action quotidienne.

Rien n’est jamais acquis, notre force reste l’action mutualiste et coopérative!

Bonne fin d’année.
Boris Calmette
Le président

Cliquer ici pour télécharger le Courrier du Coopérateur de décembre 2016